Inscription à la news letter
Notre magazine

Diéséliste de France : alerte sur le défapage !

Récemment entendue par une mission d’information de l’Assemblée Nationale, l’association Diéséliste de France s’est faite l’avocate d’actions sur le parc Diesel existant et a alerté les parlementaires sur la dérive croissante du “défapage” constatées sur le terrain du fait du coût de remplacement du dispositif de dépollution…


Audition à l’Assemblée Nationale de Diéséliste… par dieselistedefrance

Mercredi 3 février, l’association Diéséliste de France a été entendue par la Mission d’information de l’Assemblée Nationale concernant l’offre automobile française dans une approche industrielle énergétique et fiscale. Dans cadre, l’organisme présidé par Fabrice Godefroy, lequel était assisté de Yann Le Moal, porte-parole de l’association, est tour à tour revenu sur les progrès considérables réalisés par les moteurs diesel en matière de rejet de polluants depuis l’introduction des normes Euro 4 et suivantes.

Il en a profité pour tacler, au passage, la position dogmatique –pour ne pas dire erronée– de l’OMS qui annonçait en 2012 que les particules émises par les moteurs diesel étaient cancérigènes, avant de faire (certes à moitié) machine arrière et retenir non plus les seuls moteurs diesels comme boucs émissaires mais les aspects cancérigènes de la pollution atmosphérique dans sa globalité. L’association a également plaidé pour une mixité durable des carburants. D’abord parce que les moteurs Diesel consomment naturellement moins de carburant et émettent donc moins de CO2 que les motorisations essence. Ensuite, parce que seul le Diesel peut ainsi rendre possible l’objectif ambitieux fixé par Bruxelles de parvenir à 95 g/km à l’horizon 2021. Enfin, parce que le procès fait au Diesel relève quasi-exclusivement des moteurs d’anciennes générations (Euro 3 et antérieure).

Des solutions pour le parc roulant

D’accord, la délicate question des particules et des NOx passe par le FAP (filtre à particules) et des technologies complémentaires de dernière génération. Aussi Diéséliste de France a-t-il plaidé pour la possibilité d’installer un FAP en rétrofit. Une solution médiane, économiquement plus acceptable que l’achat d’un véhicule électrique (qui en outre ne conviendra pas forcément à toutes les utilisations), et qui permet d’agir pour l’amélioration de la qualité de l’air : un FAP installé sur un véhicule âgé ne coûtera que 500 € pour stopper 30 à 70% de particules selon l’association, soit l’alternative idéale pour qui n’a pas forcément les moyens d’investir dans un VN. Diéséliste de France a ainsi pris l’Allemagne en exemple, où quelque 500 000 véhicules ont été “post-équipés” d’un FAP au prix d’un habile mélange entre contraintes (création de zones à faible émission de CO2) et incitations fiscales pour les automobilistes. Diéséliste de France souligne ainsi qu’au-delà des solutions techniques existantes, une réelle volonté politique doit présider à ce type de mise en œuvre…

Au-delà, en tant que représentant des spécialistes de la réparation et de la gestion moteur, Diéséliste de France s’est attaché à démontrer l’importance d’un entretien régulier -et d’insister à ce titre sur la démarche d’éco-entretien, qui permet à un véhicule de maintenir son système de dépollution à un niveau optimal, alors qu’un véhicule mal entretenu va polluer entre 2 et 5 fois plus. Mais cet entretien impose un diagnostic toujours plus fin alors même que les équipements des ateliers ne peuvent aujourd’hui contrôler complètement les émissions des moteurs de dernière technologie, ont rappelé les représentants de l’association.

l’aberrant “défapage”

La pratique dite du “défapage” a également été évoquée. La position de l’organisation professionnelle a donc été demandée sur ce point par la rapporteuse de la mission d’information, Delphine Batho. Pour Yann Le Moal, porte-parole de Diéséliste de France, pas d’hésitation : «il est aberrant d’édicter d’un côté des normes aussi drastiques concernant les mises à la route des véhicules pour constater qu’ils peuvent être ensuite “défapés” sans que leurs propriétaires ne soient inquiétés».

Dieseliste de France l’a clairement expliqué : le coût des pièces a engendré ce type de pratique qui est en outre très difficilement décelable à l’heure actuelle. «Les contrevenants laissent le silencieux sous la caisse du véhicule et ne retirent que la céramique avant d’installer un leurre électronique dans le calculateur qui gère la dépollution du véhicule», a ainsi expliqué Yann Le Moal. D’où la nécessité d’adapter le contrôle technique et ses équipements aux très faibles taux d’émission des véhicules récents en complétant le dispositif d’une base de donnée métrologique nationale et complète, ce qui n’est pas le cas actuellement !

Selon le porte-parole de Diéséliste de France ce problème doit être pris au sérieux par les pouvoirs publics car les véhicules Euro 5 et Euro 6 équipés de FAP représentent déjà près de 40% du parc roulant diesel français. «Les premières pannes commencent à arriver sur des véhicules de 5/6 ans à la valeur vénale faible et sur lesquelles il faudrait remplacer une pièce qui coûte entre 1 200 et 1 500 €… Dans ce contexte, «le défapage apparaît comme LA solution ; une ‘solution’ qui risque d’exploser à mesure que vieillit le parc.»

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,43 sur 5)
Loading...

3 Commentaires concernant “Diéséliste de France : alerte sur le défapage !”

  1. Ma voiture ne fait que de l’autoroute….. 2015 changement fap 3000 euros
    2016 memes trajets ….. changement fap 3000 euros. Malgré les couriers etc….. faut payer
    Beaucoup de personne enlevé le Fap pour dès raison financières, pas d’issue , pas de revente possible et un crédit sur le dos.

  2. J’ai acheté un véhicule il y a 2ans, et par hasard en voulant faire un nettoyage de Fap, je me suis apercu que celui-ci avait été « défapé », et le propriétaire ne l’a pas signalé, que dois-je faire?
    Cdlt

  3. agent de marque francaise / 11 février 2016 á 12 h 43 min / Répondre

    comment peut-on autoriser une communication publique de la part d’un garage sur l’intérêt du « défapage » (pub déposée dans les autres commerces, dans les journaux locaux, dans les auto-écoles!!) sans être inquiété!
    Surtout que même en étant agent, chez nous le remplacement du FAP est moins cher que le défapage dans ce garage, de plus le diagnostic donne souvent une autre cause bien moins chère
    C’est scandaleux!

    NdlR: Si vous faite allusion à la communication de l’association « Dieseliste de France » devant l’Assemblée nationale relatée ci-dessus, vous aurez sûrement compris qu’elle dénonce la pratique et non qu’elle la soutient. Si en revanche vous faites allusion à un « garage » qui communique sur le « défapage » dans votre région, nous sommes preneurs de l’information!
    Contactez-nous à [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*