Inscription à la news letter
Notre magazine

Automechanika 2016 – Schaeffler : fournisseur de solutions

Schaeffler a présenté des innovations pour la première monte et la rechange, les secondes représentant de véritables solutions clé en main pour les ateliers…

0009d228_schaeffler_luk_repset_2ct

Schaeffler Automotive fête en 2016 les 40 ans de sa division Aftermarket. Et pour la première fois entièrement paré des couleurs du groupe, le stand de l’équipementier a permis de présenter un large éventail des solutions produits et services fournies au travers de ses quatre marques LuK, INA, Fag et Ruville. Car si les domaines de compétences de Schaeffler sont très variés, allant des commandes de soupapes à l’embrayage en passant par la distribution, c’est bien la cohésion d’un même groupe que l’Allemand a souhaité mettre en avant sur son stand.

Ainsi, après une édition 2014 sous le signe de l’intégration de la marque Ruville dans le groupe, matérialisée par le slogan «Expect More», cette édition 2016 s’est déroulée sous le leitmotiv «Discover More», davantage orientée vers les innovations en première monte mais aussi vers des solutions innovantes en réparation… soit des leviers de business additionnels pour les ateliers !

«Prêt à l’emploi»

Deux des principales nouveautés proposées par Schaeffler sur le salon sont le LuK RepSet 2 CT, une solution de réparation complète pour double embrayage à sec. L’équipementier, fournisseur en première monte de ce type d’embrayage, introduit cette solution «car le parc équipé, déjà conséquent avec 16 millions de véhicules, devrait atteindre les 20 millions d’unités à l’horizon 2020», souligne Robert Felger, vice-président produit et marketing de Schaeffler Automotive Aftermarket. Or, si le potentiel est réel en termes de réparation, il manquait jusqu’ici une solution complète de réparation proposant les outils adéquats pour la prestation. Le RepSet 2 CT que commercialise LuK (pour l’heure sur des applications Renault, VW et Ford et, nouvellement, sur Fiat-Alfa) comprend ainsi toutes les pièces nécessaires au remplacement du double embrayage mais aussi un petit outil pour faciliter son montage.

Autre innovation, cette fois sous la marque FAG : le SmartSet. Il s’agit d’une solution de réparation clé en main pour les roulements de roue sur applications PL. Le SmartSet permet à un seul opérateur le remplacement des roulements coniques standards avec cette solution pré-assemblée, pré-graissée et dont les roulements ont été prépositionnés en usine. La pose est en effet facilitée grâce à un outil contenu dans la boîte et qui garantit le diamètre et l’ajustage. Outre le fait qu’un seul opérateur est nécessaire, Schaeffler annonce une économie de deux heures d’intervention par essieu afin de baisser les coûts de réparation…

A noter également : l’équipementier allemand lance en rechange une gamme de pompes à eau à l’unité. Ces pièces, de qualité OE, n’étaient en effet jusqu’ici que proposées à travers les kits de distribution. L’arrivée de cette nouvelle gamme souligne l’importance grandissante de cette pièce dont la complexité technique augmente significativement sur les véhicules récents. A tel point d’ailleurs que le groupe a conçu pour la première fois sous sa marque Schaeffler un véritable module capable d’une gestion particulièrement fine de la thermique moteur.

Solutions gagnantes

«C’est dans cette même logique d’apport de solutions pour les ateliers qu’a été pensée INA Gearbox, ajoute Philippe Baudin, directeur de la filiale française. Dans le cadre d’un remplacement d’embrayage, le professionnel peut également intervenir sur la boîte −déjà déposée− et s’approprier une prestation qu’il ne faisait pas jusqu’ici.  Selon lui, c’est grâce à ce triptyque technologie de l’OE/solutions/services que le groupe pénètre aussi bien le marché français de la rechange depuis ces dernières années. «Luk, marque du groupe implantée depuis longtemps maintenant dans l’Hexagone, continue de  »tirer » nos ventes ; mais INA et FAG montent en puissance et prennent progressivement une place en rechange plus en rapport avec leur forte présence en OE», déclare-t-il. Au point d’ailleurs d’avoir d’ores et déjà atteint les objectifs qu’il s’était assigné lors de sa prise de fonction à la tête de la filiale française en 2012… «Quant à Ruville, lancée l’année dernière, les premiers retours du marché sont très positifs», complète le directeur de Schaeffler Automotive Aftermarket France…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*