Inscription à la news letter
Notre magazine

PSA lance « Distrigo », le nom de sa nouvelle activité pièces multimarque !

En révélant sa nouvelle marque Distrigo en marge du Mondial de l’Automobile, PSA a surpris. Cette marque est réservée à l’activité de vente et de distribution des MDD et marques de pièces équipementières nouvellement ajoutées à la panoplie après-vente du constructeur. Mais pourquoi une nouvelle marque ?

distrigo

PSA met un nouveau fer au feu de sa stratégie de distribution de pièces. En marge du Mondial, le constructeur a dévoilé sa nouvelle marque « Distrigo ». En fait, ce n’est pas une marque de distribution de plus, mais bien LA marque de LA distribution de pièces multimarque de PSA. Autrement dit, des seules pièces équipementières et MDD. Ce nom «évoque le  dynamisme commercial ainsi que les compétences en matière de logistique et de distribution du groupe PSA», souligne d’entrée le communiqué de presse qui annonce que «Distrigo sera lancée sur les principaux marchés dans les prochains mois».

En apparence, on pourrait donc voir en Distrigo la volonté à terme d’incarner une activité similaire à Autodistribution ou Groupauto : une logistique et des services dédiés à la distribution et au commerce de gammes de pièces multimarque. Mais le Groupe PSA ne se considère évidemment pas −pas encore en tout cas− comme l’égal des groupements leaders de la distribution de pièces multimarque. Certes, on sait que Distrigo espère bien aider les plateformes PR de PSA à doubler le courant d’affaires pièces du constructeur vers les MRA et, plus globalement, que le plan pièces déployé ambitionne «d’accroître nos ventes [de pièces] de 10% d’ici 2018 et de 25% d’ici 2021», complète Christophe Musy, directeur services et pièces, dans le même communiqué.

L’utile distinguo Distrigo

Mais en France au moins et sur les autres marchés forts européens, Distrigo n’a sûrement pas la prétention de se présenter d’office comme une alternative mature et complète aux mastodontes de la distribution traditionnelle, même si, précise-t-on chez PSA, les camionnettes de livraison des plateformes PR de PSA pourraient bien arborer la marque, comme les supports marketing et commerciaux. Distrigo veut d’abord matérialiser la nouvelle offre en pièces alternatives à l’origine que sont les pièces équipementières et MDD de PSA Aftermarket, des pièces jugées nécessaires à l’efficacité de l’offre “One Stop Shop” (l’offre tout en un) qui veut offrir tout type de solution après-vente à tout type de client.

Pour l’instant, Distrigo veut donc plus probablement rimer avec… distinguo. Car sémantiquement, ce nom induit une habile segmentation qui peut avoir son importance, au moins sur le marché français : même si elles doivent passer par les mêmes plateformes que les pièces d’origine, ces dernières continuent leur vie propre pendant que Distrigo identifie −et donc isole d’une certaine façon−les nouvelle pièces équipementières. Une différenciation au double avantage : elle évite le télescopage frontal, culturel dans ses propres réseaux RA1 et RA2, entre l’activité pièces d’origine historique et cette nouvelle offre ; mais elle permet aussi de renforcer la visibilité, en même temps qu’elle en explique mieux la complémentarité, de l’ambitieuse offre équipementière de PSA.

Sur les autres marchés moins clivés en revanche, rien n’interdira à ce Distrigo aux ambitions mondiales affichées de se matérialiser ni plus ni moins comme un nouvel acteur de la distribution mltimarque. Mais ça, seul l’avenir le dira…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*