Inscription à la news letter
Notre magazine

Ventes de pièces en ligne: la fin peu glorieuse de Cesaro.fr

Avoir grossièrement contrefait le nom du leader oscaro.com n’aura pas porté chance à Cesaro.fr : le petit site de vente de pièces en ligne vient de fermer discrètement et sans gloire. Il laisse à la porte beaucoup d’internautes mécontents, mais apparemment peu de fournisseurs : ils ont senti les lauriers du site flétrir et pris leurs précautions

Cesaro.fr

Une info venue de nos lecteurs-correspondants!Plus de son, plus d’image chez cesaro.fr, un site qui, en plagiant éhontément le nom du célèbre oscaro.com, s’est d’ailleurs offert le luxe de prendre un procès du géant de la vente en ligne qui a logiquement peu gouté cette grossière contrefaçon.

Mais aujourd’hui, ce procès est sûrement le moindre souci de Cesaro et de la petite nébuleuse de sociétés liées : BEI (Belgium European Interparts) apparemment basée à Sarcelles (95) et SPA (Stains Pièces Auto), sise  dans le 93. Un SPA où l’on reconnaît du bout des lèvres une affiliation au site défunt, «mais seulement en tant que simple boîte au lettres». Pourtant, l’un des deux patrons de Cesaro semble bel et bien y avoir quelques habitudes…

Rumeur fondée
En tout cas, ça ne s’agite plus beaucoup derrière la « homepage » du site affichant depuis plusieurs jours une interminable «maintenance technique». Ni à l’autre bout de sa ligne téléphonique, où une voix enregistrée ressasse à toute heure du jour, au terme d’une interminable sonnerie, que «suite au grand nombre d’appel, votre demande ne peut aboutir»…

Il faut évidemment se rendre à l’évidence : la rumeur de cessation de paiement, arrivée jusqu’à nous via un mystérieux « lecteur assidu » mais anonyme, a l’air fondée. Quel site vivant des commandes en ligne, dans un secteur où la rentabilité est pour le moins faible (voir «Sites de pièces en ligne: ventes agiles, mais rentabilités d’argile…») pourrait ainsi s’offrir le luxe, durant plus d’une semaine, d’une « maintenance » rendant toute commande impossible ?

C’est décidément un drôle de site, ce Cesaro à qui l’on prête un chiffre d’affaires atteignant 15 millions d’euros (?). Une brève visite des forums de consommateurs suffit à lui faire mal à l’image : on ne compte pas le nombre d’internautes se plaignant de livraisons non conformes, de délais extensibles et de remboursements impossibles…

Fournisseurs épargnés
Si les particuliers seront apparemment  nombreux à devoir maintenant faire une croix sur le remboursement de leurs commandes, ce ne sera apparemment pas le cas des fournisseurs. Entre la réputation incertaine des actionnaires et le peu de surface sérénisante du site ou des sociétés BEI et SPA, le site payait ses fournisseurs «au c… du camion», explique un fournisseur.

Dans ce contexte, difficile de tirer une conclusion générale du destin spécifique de ce peu impérial Cesaro. Si ce n’est cette évidence : dans le secteur de la vente en ligne où la marge est faible et la rentabilité de plus en plus incertaine, les rangs commencent à se clairsemer. Au royaume du do-it en ligne en tout cas, il n’y a apparemment plus de place pour les bricoleurs…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

5 Commentaires concernant “Ventes de pièces en ligne: la fin peu glorieuse de Cesaro.fr”

  1. bonjour,
    je voudrais savoir si la societée Cesaro va ré-ouvrir car je suis client et j'aurais besoin de pièces pour une saxo diesel ; vous êtes les mieux placé en prix pour ce qui et du freinage, en attente d'une réponse de votre part je vous remercie cordialement

  2. Bonjour, je viens vers vous pour vous faire part de mes recherches pour effectuer un remboursement suite à non remboursement (et non livraison bien sûr).
    Le site cesaro.fr étant en liquidation judiciaire depuis le 25 février 2013, vous pouvez faire opposition à la carte, du paiement auprès de votre agence bancaire (de 70 à 120 jours selon agence, à partir de la date de paiement par carte sur le site internet).
    Avant cela, vous déplacer à la gendarmerie -celle que vous voulez- et porter plainte pour escroquerie, vous munir d’une copie du reçu du paiement par mail, historique des messages, la copie de la mise en liquidation sur le site cesaro.fr, votre pièce d’identité, noter l’identité qui suit pour le site cesaro.fr

    http://www.cesaro.fr
    B.E.I. (Belgium European Interparts) France SARL
    3,Boulevard Albert Camus
    95200 SARCELLES
    RCS 519 784 193 (Pontoise)
    (source www. infogreffe.fr)
    Faites inscrire dans votre procès-verbal d’audition le nom d’un gérant de l’entreprise à savoir BRAMI Bernard née en juillet 1970(source http://www.dirigeant.com)

    Une fois la lettre d’information du procès-verbal acquis, reprenez les mêmes pièces du dossier et allez faire opposition à la carte bancaire auprès de votre agence bancaire, cela vous coutera de 0 à plus ou moins 10 euros selon votre contrat de carte bancaire et il vous faudra changer de carte par la même occasion.
    Je vous conseille vivement de porter plainte cela même pour un préjudice de quelques euros, car pour notre cas si vous faites des recherches vous constaterez que Mr BRAMI Bernard n’en n’est pas à son coup d’essai, je veux dire par là que les liquidations judiciaire ainsi que les créances sont pour certaine personne un moyen de vivre correctement sans trop de soucis.
    C’est pour cela n’hésitez pas à faire suivre l’affaire si vous connaissez dans votre entourage un juge ou un procureur qui pourra regrouper les dossiers et agir et radier définitivement de notre vie de consommateurs ce genre de personnes.
    En espérant vous avoir aidé
    Cordialement
    Sébastian.

  3. J’attends toujours le remboursement de mon démarreur: 280,37 €

    Pas cool

  4. boh, j’avais commandé chez eux un démarreur, il est arrivé nickel, la caution pour le retour de l’ancien m’a été renvoyée dans les 2 mois (certes un peu long). Seule chose qu’il n’avait pas dit, c’est que la consigne devait être renvoyée en recommandé. Sinon rien à dire, le SAV par mail répondait. c’etait en novembre 2012; donc faut être objectif: j’ai économisé 200€ par rapport au garagiste!

  5. Confirmation sur le site Cesaro.fr de la liquidation :
    « Cesaro.fr a le regret d’annoncer, le jugement du Tribunal de Pontoise du 25 Février 2013, ouvrant une procédure de liquidation judiciaire.
    Maître MANDIN (23, Rue Victor Hugo – 95300 Pontoise) a été désigné en qualité de liquidateur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*