Inscription à la news letter
Notre magazine

Autodistribution et AAG ont déjà racheté 555 millions d’euros de CA en 2016!

Si l’on en doutait encore, la course à la concentration se confirme dans le commerce de la pièce. Rien qu’au seul périmètre des deux leaders français que sont Autodis/Autodistribution et AAG (Alliance Automotive Group), les acquisitions annoncées en cette seule année 2016 atteignent le coquet total de 554,9 millions de CA cumulés (322,9 pour AAG et 232 pour Autodistribution). Et l’année n’est pas finie…

concentration

Consolider les achats, rationaliser les logistiques et discipliner les ventes: la concentration de la distribution de pièces s’accélère encore et encore..

Comme Alliance Automotive Group (AAG) nous envoie régulièrement un compte-rendu précis de ses rachats et qu’Autodistribution fait de même, nous sommes donc retournés compulser nos archives 2016 pour savoir lequel de ces deux acteurs majeurs de la distribution indépendante de pièces a le plus racheté d’entreprises cette année.

Alliance 1er concentrateur d’Europe

Au vu des 9 mois 2016, pas de doute possible : le grand gagnant est AAG, au cumul comme à l’internationalisation. Depuis 9 mois, le distributeur a gobé la bagatelle de 322,9 millions d’euros de CA (88 millions au 1er semestre et 234,9 au second) acquis au travers de 19 sociétés dont 8 en France, 1 en Allemagne et 10 au Royaume-Uni. Parmi elles, l’essentiel revient à la pépite anglaise FPS et ses 204,9 millions d’euros de CA à elle seule…

Côté Autodistribution, le calcul est plus rapide. Le groupe n’a racheté, en tout ou parties substantielles, que 4 sociétés “seulement” depuis le début de l’année : la plateforme Automax à Marseille via sa filiale ACR Group, le distributeur de pneumatiques SLPA, puis le distributeur EDS (Electro Diesel Service) sur l’Aisne et la Somme, avant de s’adjuger récemment le fleuron Doyen et ses 194 millions réalisés en France et Benelux.

Au niveau européen donc, AAG s’est bien plus internationalisée qu’Autodistribution. Cette dernière n’oppose aux fortes positions prises par Alliance au Royaume-Uni et en Allemagne “que” ses historiques filiales AD Maroc et AD Polska, récemment renforcées par le tout nouveau Benelux de Doyen.

Tiercé français : Autodis… et PGA devant AAG

Au niveau français en revanche, le classement s’inverse complètement. Si l’on considère l’estimation de plusieurs observateurs avisés, Doyen réalise environ 55% de son CA dans l’Hexagone. Au cumul de la part française de ses acquisitions 2016, Autodis/Autodistribution affiche donc le très spectaculaire total d’environ 145 millions de CA nouvellement acquis (55% des 194 millions de Doyen, les 14 millions d’Automax, les 20 millions de SLPA et les 4 millions d’EDS). Sur ce seul terrain franchouillard, AAG n’oppose cette fois “que” 56,8 nouveaux millions de CA en 2016.

Soit tout de même près de 202 millions de chiffre d’affaires concentrés en seulement 9 mois par 2 acteurs sur notre seul territoire. Sans oublier le troisième “concentrateur” de ce classement 2016 −et deuxième sur le podium−, à savoir le groupe de distribution PGA qui s’est adjoint les 100 millions réalisés par Flauraud. Le total pour la seule France atteint donc cette année au moins 320 millions de CA dans la seule distribution dite traditionnelle…

Et ce n’est peut-être pas finie. Si l’on doit en croire les rumeurs, d’autres belles acquisitions se discutent en ce moment même…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,22 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*