Inscription à la news letter
Notre magazine

AAG

Vous aimeriez comprendre comment et pourquoi LKQ veut tellement conquérir l’Europe de la pièce ? Suivez-nous dans cette étude comparée des principaux chiffres régulièrement publiés par le géant américain. 1er volet de notre analyse : le “comment”, avec un état des lieux de l’insolente conquête européenne du distributeur et de la concentration galopante qu’il impose à tous ses concurrents…

Parce qu’il n’y a pas que Groupauto, Précisium et Gef’auto dans la galaxie de groupements Alliance Automotive Groupe (AAG), mais aussi Partner’s, et que celui dispose aussi de son réseau de réparation-collision, Mon Carrossier, il était temps de lui organiser sa première convention. Qui s’est tenue les 7 et 8 avril derniers et a permis aux adhérents de l’enseigne de visiter la plateforme spécialisée pièces de carrosserie d’AAG, Saint-Amand Service, dans l’Essonne.

Autodis Group (Autodistribution) vient de publier ses résultats pour l’exercice 2016. Chiffre d’affaires et résultats nets apparaissent en belle hausse (respectivement, 1,275 Md€ et 46,8 M€), portés notamment par le dynamisme des filiales. Les consolidations des récents achats devraient suffire pour voir le groupe franchir le cap symbolique de 1,5 Md€ de chiffre d’affaires en 2017…

Depuis début 2016, face à un Alliance Automotive Group plus que boulimique à l’international, Autodis Group (Autodistribution) n’avait guère montré d’appétit que dans nos bonnes vieilles frontières. Même le rachat de Doyen semblait à ce titre bien timide, plus de la moitié du chiffre d’affaires du distributeur belge étant réalisé en France. Mais ça, c’était avant : avec la récente reprise de trois distributeurs italiens, Autodistribution confirme clairement que son territoire naturel d’expansion est devenu européen. Par gourmandise ? Non, par nécessité. Car la concentration est durablement devenue la règle…

1 2