Inscription à la news letter
Notre magazine

Alain Landec

Dans le cadre des Assises de la Mobilité qui se clôturent le 13 décembre en vue de la loi d’orientation sur les mobilités prévue au premier semestre 2018, les organisme professionnels membres de l’Association Eco Entretien lancent un appel solennel au Gouvernement pour favoriser le concept et son déploiement afin d’agir rapidement sur un parc roulant de 40 millions de véhicules…

C’est sous son leitmotiv  “La Feda est là !”, très visible à l’entrée du hall 1, que l’organisation a participé à Equip Auto 2017. La fédération a organisé différentes rencontres, dont l’une était plus particulièrement axée sur le maintien du connecteur OBD dans les véhicules. Lors de cette réunion, la Feda a également abordé l’angle formation et labélisation et a annoncé l’arrivée d’un nouveau secrétaire général.

Le 8 juin 2017, c’est en présence d’Alain Landec, président de la Feda, de Laurent Roux, directeur du Garac et de Georges da Costa, professeur principal, que 16 élèves ont reçu leur attestation de suivi du “Module Feda Pièces de Rechange”. On notera la présence de deux jeunes filles dans cette promotion.

Après les constructeurs s’appropriant la pièce équipementière, voilà que les distributeurs indépendants s’apprêteraient à commercialiser… de la pièce dite d’origine. Ils le font certes déjà à la marge avec les pièces de carrosserie. Mais cette fois, ils s’intéresseraient à la pièce concurrencée de marques constructeurs, surtout à ces références plus ou moins habilement “privatisées” par les seuls réseaux constructeurs…

Alain Landec, le président de la Feda, vient de faire part d’une inquiétude : si PSA a vraiment l’intention de proposer son offre en pièces équipementières à un prix public inférieur de 20% par rapport à la pièce d’origine pour mieux séduire les consommateurs, c’est tout le marché de la rechange qui risque inévitablement de dévisser d’autant…

Il était attendu de pied ferme par toute une profession : celle de contrôleur technique. Le décret instaurant le contrôle des niveaux de CO2 ou de NOx, lors du fatidique check-up réglementaire tous les deux ans au-delà des quatre ans d’âge, vient d’être publié ce 19 juin dans le Journal Officiel. Les fédérations professionnelles se félicitent de l’avancée environnementale qu’il institue mais la FNAA questionne toutefois les délais d’amortissement des investissements auxquels devront consentir les acteurs de la filière.

1 2 3