Inscription à la news letter
Notre magazine

CNPA

La révélation d’un deuxième scandale de faux VO/vrais VGE, les rumeurs d’autres et les estimations des enquêteurs dans les affaires en cours laissent imaginer un volume de véhicules dangereux plus important que prévu dans le parc roulant. sur fond de baisse du nombre de procédures VE depuis 2011 et de coût de leur déclenchement pour les assureurs, ne faut-il pas revoir la grille d’entrée et de sortie du véhicule de la procédure VE ? Et remettre au centre des débats le respect des conditions de sécurité routière ?

Chaque publication des chiffres annuels de l’Observatoire de la petite entreprise donne lieu au même constat. Celui d’un décalage de ses statistiques du business de la réparation automobile et de la santé des garages et carrosseries avec les données des autres études (FFC, GiPA, réseaux…). Alors où sont réellement les vrais chiffres et qui peut prétendre détenir la photographie la plus ressemblante au marché français de la réparation ?

A quelques encablures du premier tour de l’élection présidentielle, le CNPA a reçu les réponses aux 10 questions qu’il avait adressé aux 5 principaux candidats afin de connaître leur position sur la mobilité et la filière des services de l’automobile. L’organisation professionnelle ne cache pas son inquiétude face à des présidentiables qui mésestiment l’impact du véhicule connecté sur l’ensemble de la filière…

Les présidents nationaux des branches Carrosserie du CNPA, de la FNAA et de la FFC ont été réunis, le 24 mars dernier, par le président du SEAI, Karim Megrous et la FNAA , pour assister à un stage de sensibilisation et de formation au recours direct. L’occasion, pour les trois syndicats de réparateurs, d’en apprendre davantage d’une procédure qui permet aux différents professionnels et à l’automobiliste victime d’un choc non responsable d’obtenir un règlement au centime près.

La dernière édition du salon Rétromobile, qui s’est tenu du 8 au 12 février dernier, à la Porte de Versailles à Paris, a mis en lumière l’intérêt grandissant des professionnels de l’entretien-réparation pour les « vieilles bagnoles ». Au-delà de la passion qu’elles suscitent, les véhicules historiques en effet représentent une manne économique qui aiguise les appétits des réseaux…

En pointe depuis plusieurs années dans le combat pour une cession de créance simplifiée, officiellement obtenue le 1er octobre dernier, la FFC Réparateurs vient d’annoncer qu’il avait déposé l’ensemble de ses documents et courriers types relatifs à la procédure sous copyright, empêchant tout bonnement quiconque ne cotise pas au syndicat de faire usage de ceux-ci et exposant ceux qui oseraient le faire… à des poursuites judiciaires !

1 2 3 17