Inscription à la news letter
Notre magazine

compagnie d’assurance

Allianz a tiré le 12 avril les conclusions des six premiers mois de son offre de conduite connectée, qui permet aux automobilistes de voir réduire leur prime d’assurance s’ils conduisent “bien”, autrement dit conformément aux attentes de la compagnie d’assurance. Et selon nos confrères du journal Le Monde, la promesse de réduction de 15 à 20% de la cotisation annuelle a déjà attiré plus de 9 000 clients.

 

A en croire ce dernier communiqué de l’ANEA à l’attention de ses adhérents, AXA s’apprête à revoir sa politique en matière d’expertise auto en 2016 et espère obtenir de “son” réseau d’experts de nouvelles concessions en vue d’un nouveau contrat écrit d’apport d’affaires. Contrat sur lequel AXA espère se baser pour « répartir le marché dans le cadre d’une saine concurrence » entre “ses” cabinets d’experts libéraux et ceux de BCA Expertise !

Le recours direct a fait une nouvelle victime parmi les compagnies d’assurance et, cette fois, c’est la Matmut qui est tombée devant le Tribunal d’Instance d’Antibes suite à une procédure menée par Me. Nathalie Amill, avocat au barreau de Draguignan, pour le compte d’un automobiliste sinistré non responsable dont le dossier avait été suivi par le cabinet d’expertise AAME.

Un document interne d’Axa destiné à promouvoir le service Allo Mécano auprès de ses agents généraux prétendait avant l’été que… 40% desdits devis “expertisés” auraient été revus à la baisse ! Depuis, Axa est revenu plus sagement à 20% et notre enquête a conclu à 10%… Manière de pousser les agents à faire la promotion intense d’Allo Mécano auprès de leurs clients ? Alors que la FNAA attend un rendez-vous avec Axa fixé à début septembre, le CNPA vient de saisir la DGCCRF sur le même sujet…

 

Révélée par nos confrères du Parisien ce mercredi 8 juillet, une escroquerie impliquant experts en automobiles et réparateurs d’Île-de-France et du Loiret aurait, au cours des trois dernières années, vu remettre sur le marché du VO plus de 5 000 véhicules classés VGE ! Des véhicules qui continuent actuellement de rouler dans des conditions de sécurité routière impropres à la circulation.

L’article paru dans le numéro d’Auto Plus du 20 mars dernier n’apprendra rien aux professionnels dont nous n’ayons déjà parlé, mais les consommateurs, eux, ont tout intérêt à y être attentifs. Et les experts aussi : même les plus pro-assureurs d’entre eux ne pourront plus soutenir aux particulier qui les sollicitent qu’ils ont l’obligation de déclarer leur sinistre non responsable à leur assurance…

Il y a informer, et informer les bonnes personnes. Ce sont deux choses différentes et AXA comme d’autres assureurs, bien que transparents dans la possibilité pour les assurés de pratiquer le recours direct, ne transmettraient pas la notice que nous reproduisions ce 22 septembre aux automobilistes les plus concernés par une indemnisation à travers cette procédure, à savoir leur propre client lorsqu’il n’est pas responsable de son sinistre. C’est ce que souligne ici même un agent général d’assurance.