Inscription à la news letter
Notre magazine

FAP

Parce que la pollution de l’air est au cœur de toutes les attentions médiatiques depuis quelques semaines, l’Union Européenne s’est penchée sur de nouvelles mesures pour régler le problème des émissions de particules fines émises par tous les véhicules équipés de moteurs à combustion interne, diesel comme essence. Si l’UE ne mentionne pas le mot “filtre à particules”, la solution d’un FAP sur les modèles essence semble d’ores et déjà s’imposer. Et ouvrir, du même coup, de nouvelles perspectives au marché.

Récemment entendue par une mission d’information de l’Assemblée Nationale, l’association Diéséliste de France s’est faite l’avocate d’actions sur le parc Diesel existant et a alerté les parlementaires sur la dérive croissante du “défapage” constatées sur le terrain du fait du coût de remplacement du dispositif de dépollution…

Portée par la sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis, Aline Archimbaud, la proposition de loi « diesel » a pris un petit coup dans l’aile ce 17 juin avec le report de son examen par le Sénat au mois de juillet. Si la déception est évidente dans le camp Vert, qui avait pourtant choisi d’amender la proposition sur la fameuse taxe de 500 euros « progressive » pour le remplacer par l’intégration des NOx dans le barème du bonus/malus, du côté de la FEDA, en revanche, on se réjouit.

1 2