Inscription à la news letter
Notre magazine

FCGA

Chaque publication des chiffres annuels de l’Observatoire de la petite entreprise donne lieu au même constat. Celui d’un décalage de ses statistiques du business de la réparation automobile et de la santé des garages et carrosseries avec les données des autres études (FFC, GiPA, réseaux…). Alors où sont réellement les vrais chiffres et qui peut prétendre détenir la photographie la plus ressemblante au marché français de la réparation ?

C’était attendu : la branche Carrossiers du CNPA a fini par dégainer une réponse aux chiffres surprenants issus du dernier Observatoire de la petite entreprise, publiés par la FCGA. Pour l’organisation professionnelle, non, l’activité de carrosserie pure ne saurait justifier à elle seule une hausse du chiffre d’affaires, fusse-t-elle de 1,5%. Et le CNPA exige d’en savoir (enfin) plus sur la méthodologie retenue pour ce calcul.

 

Un an après avoir estimé la hausse du CA 2013 des entreprises de carrosserie à +5,7%, ce qui avait surpris plus d’une fédération professionnelle, la FCGA a remis ça. Cette fois, elle évalue la croissance 2014 de l’activité des carrossiers à +1,5%. Elle devrait faire face aux mêmes critiques que l’an dernier sur son périmètre d’étude, sur sa méthodologie et sur… sa bonne foi.