Inscription à la news letter
Notre magazine

FNA

Depuis le 1er avril 2018, le eCall est obligatoire sur tous les nouveaux modèles de véhicules légers. Si la sécurité qu’il apporte à l’usager n’est pas à remettre en cause, il soulève toutefois des inquiétudes quant au maintien de la libre concurrence. C’est dans ce contexte que la FNA a été reçue en délégation le 11 avril 2018, par les représentants en France de la Commission européenne et du Parlement européen.

Entrée dans l’Association Eco Entretien (AEE), l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) souhaite voir ses experts devenir tiers de confiance en s’appropriant l’eco diag, préalable à toute future prestation d’éco entretien. Les organisations professionnelles de réparateurs sont vent debout. Ont-elles compris qu’un tel précédent pourrait effectivement importer dans la mécanique le même contrôle économique que le couple expert/assureur a durement imposé à la réparation-collision ? Probablement…

La FNA considère que la voix des artisans qu’elle représente n’a pas été entendue lors de la dernière réunion sur les cartes grises qui se tenait le 5 janvier au ministère de l’intérieur en présence du CNPA, du CCFA et de la CSIAM. Elle exige des mesures propres aux difficulté des TPE et des artisans qui ont notamment et urgemment besoin d’aides financières face «au chaos» qui menace la survie des entreprises concernées.

Dans le cadre des Assises de la Mobilité qui se clôturent le 13 décembre en vue de la loi d’orientation sur les mobilités prévue au premier semestre 2018, les organisme professionnels membres de l’Association Eco Entretien lancent un appel solennel au Gouvernement pour favoriser le concept et son déploiement afin d’agir rapidement sur un parc roulant de 40 millions de véhicules…

Vers une sortie de crise concernant les errances de la délivrance en ligne des cartes grises et inscriptions au permis de conduire ? C’est ce que les représentant des professionnels sont venus demander hier soir au ministère de l’Intérieur. Ils sont repartis de cette réunion avec une première satisfaction : les délivrances des immats provisoires « WW » sont débloquées et peuvent reprendre. Mais ce n’est encore qu’une partie des nombreux problèmes à résoudre…

1 2