Inscription à la news letter
Notre magazine

Gérard Polo

Il ne faudra plus évoquer la Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile (FNAA). Ou alors en utilisant le passé : l’organisation professionnelle, rebaptisée Fédération Nationale de l’Automobile (FNA), a présenté deux semaines avant le salon Equip Auto sa nouvelle politique, son organisation, sa nouvelle charte graphique, des services inédits… et des ambitions renouvelées.

Les représentant de la FNAA et de l’Aesra ont rencontré le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la fiscalité et à l’Union douanière, Pierre Moscovici. Le but de cette réunion était d’aborder les problèmes liés à la fraude à la TVA intracommunautaire sur les VO.

Il était attendu de pied ferme par toute une profession : celle de contrôleur technique. Le décret instaurant le contrôle des niveaux de CO2 ou de NOx, lors du fatidique check-up réglementaire tous les deux ans au-delà des quatre ans d’âge, vient d’être publié ce 19 juin dans le Journal Officiel. Les fédérations professionnelles se félicitent de l’avancée environnementale qu’il institue mais la FNAA questionne toutefois les délais d’amortissement des investissements auxquels devront consentir les acteurs de la filière.

Les artisans en général −et ceux de l’automobile en particulier− doivent être soulagés : le 9 juin, les députés ont validé un amendement qui met fin à l’ambition de la loi Sapin 2 d’abolir les qualifications exigées pour pratiquer de nombreux métiers artisanaux. C’est la fin d’un bras de fer entre l’UPA, la FNAA et le gouvernement sur un projet de loi qui risquait de mettre aussi les artisans dans la rue…

La Fédération nationale de l’artisanat automobile (FNAA) vient de signer une convention de partenariat avec le Groupement national des entreprises spécialisées de l’automobile (GNESA), améliorant ainsi sa représentativité au regard des exigences légales de 2017 et diffusant ainsi au sein de ses différentes branches métier le savoir-faire et les compétences des nombreux électriciens spécialisés dans l’automobile qui composent depuis toujours le GNESA.

Plus qu’une question de représentativité, même si le petit plus en nombre d’entreprises syndiquées est bienvenu, l’arrivée du Snisa-Feda au sein de la FNAA dont il devient une composante au travers d’une convention d’adhésion, traduit surtout la nécessaire union des professionnels de la réparation indépendante sous une bannière commune à même de répondre à leurs besoins et de défendre d’une même voix leurs intérêts.

1 2