Inscription à la news letter
Notre magazine

Pièces captives

eBay, la célèbre place de marché en ligne, vise officiellement les vendeurs professionnels de pièces en annonçant sa présence sur Equip Auto 2017, du 17 au 21 octobre prochains. Une étape supplémentaire dans le développement de sa catégorie “pièces et accessoires automobiles”, et un débouché de plus pour des pros auxquels eBay veut offrir une fenêtre internationale…

Après plusieurs années de sollicitations de la part des dirigeants de Five Star, Renault vient enfin d’accepter de devenir partenaire du GIE de carrossiers. Une bonne nouvelle pour le réseau aux cinq étoiles, qui vont ainsi pouvoir bénéficier de meilleures conditions pour la fourniture de pièces captives et pour le partage de solutions techniques propres au constructeur au losange.

Et voilà que SRA (Sécurité et Réparation Automobiles), émanation des assureurs et pourtant très ancien et avisé observateur du prix des pièces, prend brutalement et ouvertement position contre les tarifs des pièces captives, tout particulièrement ceux pratiqués par les constructeurs français. Les assureurs veulent-il enfin ouvrir ce dossier qu’ils contournent depuis si longtemps ? Et si oui, pourquoi ?

En à peine dix ans selon SRA, les prix des pièces de carrosserie ont augmenté de 36,1 %, soit… trois fois plus que les prix à la consommation. Avec un bref ralentissement en 2012 et 2013 lié à la nécessité pour les constructeurs de troquer modération tarifaire contre rejet d’une loi anti-monopole. Mais la pénitence a pris fin et la poule aux œufs d’or se remet à pondre…

Les éternelles rediffusions de l’été ont parfois du bon. Canal + a ainsi choisi de reproposer son magazine « Spécial Investigation » de février dernier qui s’était intéressé aux pièces autos. Où l’on découvre un Carlos Ghosn brutalement amnésique sur les questions de monopole et un Arnaud Montebourg découvrant l’origine complexe et incertaine des pièces… d’origine !

Yves Riou, délégué général de la Feda et juriste émérite, est récemment revenu sur le houleux débat sur l’éventuelle libéralisation des pièces de carrosserie. Intitulé «La clause de réparation : le chaînon manquant de la propriété intellectuelle française», l’exposé du délégué général dans les colonnes de Jurisprudence Automobile ne manque pas de piquant !