Inscription à la news letter
Notre magazine

Renault

Après plusieurs années de sollicitations de la part des dirigeants de Five Star, Renault vient enfin d’accepter de devenir partenaire du GIE de carrossiers. Une bonne nouvelle pour le réseau aux cinq étoiles, qui vont ainsi pouvoir bénéficier de meilleures conditions pour la fourniture de pièces captives et pour le partage de solutions techniques propres au constructeur au losange.

Depuis début 2016, face à un Alliance Automotive Group plus que boulimique à l’international, Autodis Group (Autodistribution) n’avait guère montré d’appétit que dans nos bonnes vieilles frontières. Même le rachat de Doyen semblait à ce titre bien timide, plus de la moitié du chiffre d’affaires du distributeur belge étant réalisé en France. Mais ça, c’était avant : avec la récente reprise de trois distributeurs italiens, Autodistribution confirme clairement que son territoire naturel d’expansion est devenu européen. Par gourmandise ? Non, par nécessité. Car la concentration est durablement devenue la règle…

En participant pour la première fois de son histoire au salon Franchise Expo Paris, Renault a clairement pris le parti de tenter de séduire des entrepreneurs au-delà du cercle des professionnels de l’auto et surtout au-delà de ceux qui fréquentent ses annuels Salons de la Reprise, organisés en région et réunissant généralement beaucoup de collaborateurs du réseau Renault. Une stratégie en accord avec la réduction du nombre de ses RA2 et l’augmentation, en parallèle, du poids des agences restantes…

Après les constructeurs s’appropriant la pièce équipementière, voilà que les distributeurs indépendants s’apprêteraient à commercialiser… de la pièce dite d’origine. Ils le font certes déjà à la marge avec les pièces de carrosserie. Mais cette fois, ils s’intéresseraient à la pièce concurrencée de marques constructeurs, surtout à ces références plus ou moins habilement “privatisées” par les seuls réseaux constructeurs…

1 2 3 6