Inscription à la news letter
Notre magazine

VO

Suite à la multiplication des affaires d’épaves roulantes revendues sur le marché de l’occasion, le Syndicat des experts en automobile indépendants (SEAI) a tenu à réagir en rappelant que les professionnels non adhérents à la Confédération française des experts en automobile (CFEA) avaient eux aussi toute légitimité à procéder aux expertises de sécurité des véhicules incriminés.

Une appli initialement prévue pour détecter les substance dangereuses sur les fruits et légumes risque bien de rendre fous tous les pros du VO et tous les carrossiers-peintres : ses créateurs annoncent qu’elle pourra aussi détecter les différences de composition des peintures auto, donc identifier à coup sûr les véhicules accidentés. Amis du VO et de la carrosserie, préparez-vous : l’appli est annoncée pour la fin de l’année…

 

Une affaire supplémentaire a été révélée dans le scandale des faux VO/vrais VGE. Nos confrères du journal Le Parisien, déjà les premiers à lever le voile sur l’affaire “des 5 014” à l’été 2015, viennent d’annoncer que quelque 1 021 véhicules –autos, motos, VUL, triporteurs et voiturettes– seraient suspectés d’être dangereux. Le Ministère de l’Intérieur a d’ores et déjà fait parvenir à leurs propriétaires un courrier les sommant de soumettre leurs véhicules à une expertise de sécurité…

Sur un marché de l’entretien-réparation où le commerce de véhicules d’occasion devient un véritable levier de rentabilité, BCAuto Enchères pourrait très prochainement faire figure de partenaire de poids. Car la filiale du groupe British Car Auctions dispose de toutes les solutions et d’un savoir-faire quasi industriel de l’achat et de la revente de VO entre pros, avec de véritables centres logistiques avec stock important, zones de préparation et de reconditionnement, et animation à la vente… Entre autres.

La révélation d’un deuxième scandale de faux VO/vrais VGE, les rumeurs d’autres et les estimations des enquêteurs dans les affaires en cours laissent imaginer un volume de véhicules dangereux plus important que prévu dans le parc roulant. sur fond de baisse du nombre de procédures VE depuis 2011 et de coût de leur déclenchement pour les assureurs, ne faut-il pas revoir la grille d’entrée et de sortie du véhicule de la procédure VE ? Et remettre au centre des débats le respect des conditions de sécurité routière ?

1 2 3 5