Inscription à la news letter
Notre magazine

web-to-store

C’est parti ! Le Groupe Laurent vient de lever le voile sur sa nouvelle stratégie de développement de son réseau de distribution, et c’est au travers de trois concepts différents, dédiés tantôt aux professionnels, tantôt aux consommateurs, que le distributeur entend séduire ses futurs “distributeurs exclusifs” de pièces Laurent Automobile.

Parmi les sites Internet de vente de pièces automobiles, WebDealAuto n’est pas le plus célèbre à s’appuyer sur un réseau de garages partenaires. Mais il continue néanmoins d’étendre le nombre d’ateliers acceptant officiellement de monter les pièces de ses clients. Fort d’un réseau de 2 000 MRA complices, le pure player vise actuellement à mailler les trois départements de l’ex-région Picardie.

A l’occasion de la sortie du Pilot Sport 4, Michelin s’apprête à ouvrir une boutique virtuelle éphémère sur son propre site afin de permettre aux propriétaires de berlines routières et sportives d’acheter le pneu en ligne ainsi qu’un package de services auprès des distributeurs partenaires de l’opération. Une opération gagnant-gagnant qui, pour la première fois, voit un manufacturier se lancer dans le web-to-store.

Ce matin ouvre le premier «Autodistribution Proxi» à Noisy-le-Sec (93), en marge de l’assemblée générale des distributeurs du groupement à Equip Auto. Le second suivra à Clichy-sous-Bois la semaine prochaine. Autodistribution inaugure ainsi un site-pilote de web-to-store destiné à implanter des “comptoirs avancés” dans les zones urbaines denses.  Une réponse BtoC pertinente à la concurrence de la pièce en ligne qui a sûrement un bel avenir : le “click and collect” est furieusement tendance chez le consommateur-internaute…

Bibendum est gonflé… et sacrément gourmand ! Presque un mois après avoir pris 40% du capital d’Allopneus.com, Michelin vient de jeter son dévolu sur autre pure player, le britannique Blackcircles.com avalé tout cru ce 6 mai. Montant de ce gueuleton numérique : 50 millions de livres sterling, soient 67,2 millions d’euros ! De quoi poursuivre la nutrition digitale du géant du commerce physique.

C’est une grande première dans la distribution traditionnelle : depuis quelques jours, Autodistribution conduit chez quelques distributeurs un test de “web-to-store” à destination des automobilistes-internautes. Un début qui augure une possible revanche “made in grossistes” sur ces sites grand public qui abîment depuis 10 ans leur rentable activité de ventes au comptoir…

 

1 2 3 4